stephanebern-larenedefrance.gif

 

Nouvelle évolution pour Stéphane Bern, après son passage de TF1 à Canal+ et une révolution de style (et capillaire), il a cédé aux avances du service public avec une émission hebdomadaire pour succéder à Jean-Luc Delarue. On pouvait s’attendre à voir arriver un énième talk show, mais Stéphane Bern nous a pris à contre-pied avec une émission de débat.

 

Est-il facile de faire original pour une émission de débat ? La réponse est plutôt non, donc on peut dire aisément que L’arène de France nous rappelle Ciel mon mardi, Comme un lundi ou encore Du fer dans les épinards (toutes des émissions de Dechavanne). Le concept n’est donc pas renouvelé : les pour et les contre s’affrontent, le tout représenté par de nombreux invités, ce qui pourrait laissé présager que chacun des débats sera une immense cacophonie !! Ce n’est pas trop le cas, on entend facilement les avis des uns et des autres. C’est sans doute dû en grande partie au montage.

Les originalités de l’émission : des pastilles qui se veulent drôle, c’est plutôt réussi pour les caméras cachés de Sébastien Thierry mais c’est raté pour le pseudo Jackie Berroyer au standard, un sondage avant et après le débat ce qui permet de voir si le point de vue du public a évolué après les échanges entre les invités. Pour le reste, c’est du déjà vu !!

Stéphane Bern est quant a lui très a l’aise dans son rôle de médiateur, il pose les bonnes questions (alors que je pensais qu’il était un piètre intervieweur au vu de son rendement dans 20h10 pétantes et ses émissions suivantes), il arrive à relancer le débat et à provoquer les bons affrontements.

Sur l’ensemble l’émission est plutôt agréable et Stéphane Bern est parfaitement a son aise. Bien sur L’arène de France ne renouvelle pas le genre du débat télévisuel mais ce n’est sans doute pas ce qu’on lui demandait. 

L’émission a très bien démarré la semaine dernière au niveau audience (en atteignant les scores hauts de Ca se discute) mais a chuté cette semaine. Il faudra vérifier si cette baisse se confirme ou si, comme pour Delarue, l’audience varie en fonction du thème abordé

Tag(s) : #France 2