EW35-Noubliezpaslesparoles.gif

 

Depuis début janvier, France 2 a lancé son nouvel access prime time. Exit le jeu unique entre 19h et 20h, la nouvelle offre de la chaîne publique, c’est : deux jeux pour le prix d’un.

Si le concept de Mot de passe (jeu qui débute la tranche) n’a pas évolué, il n’en est pas de même pour le jeu suivant, celui qui a vu sa durée divisée par deux, N’oubliez pas les paroles.

Je dois bien avouer que le nouveau concept est très efficace et que Nagui aurait pu changer le titre de son jeu tant il est différent dans sa forme. Certes, cela reste un jeu reposant sur le principe du karaoké mais la nouvelle formule apporte un nouveau souffle.

Une battle entre deux candidats débute le jeu. Un peu à la Questions pour un champion, le candidat prend ou non la main, mais ce n’est pas là l’important. Chacun des candidats peut choisir la chanson pour laquelle il manque le plus de paroles et qui dit difficulté plus grande dit plus de points. La fin de cette battle est plutôt bien trouvée. Les deux candidats chantent tour à tour sur la même chanson et lorsque la musique s’arrête, ils doivent chanter le plus longtemps possible en donnant le plus de paroles exactes. Finalement on peut presque avoir une chanson complète si les candidats sont bons.

Et c’est également le cas pour la finale puisque le vainqueur doit remplir les trous dans la même chanson. Deux mots manquants au début, puis 5 … jusqu'à un nombre de mots conséquent pour arriver sur le sommet de la pyramide des gains à savoir 20 000€. Une finale agréable également puisqu’elle évite un zapping entre différentes chansons.

Nagui a également fait appel au ressort qui a fait le succès de Tout le monde veut prendre sa place : le gagnant, le maestro en l’occurrence, gagne le micro d’argent et revient le lendemain. Une manière de fidéliser le public qui veut voir le candidat gagner un maximum d’argent.

Cette nouvelle formule a l’air de fonctionner, puisque si Mot de passe a du mal, N’oubliez pas les paroles programmé à 19h30 réunit de plus en plus de téléspectateurs. Comme quoi l’expression « plus c’est long plus c’est bon » n’est pas forcément vraie pour un jeu télé.

Tag(s) : #France 2