LGDS72-Tousensemblemarcemmanuel

 

 

Cette semaine, j’ai décidé de mettre mon grain de SeB dans Tous ensemble.

Tous ensemble, c’est l’émission de solidarité de TF1 qui est diffusée le samedi soir. Bon déjà, pas de chance pour moi, au moment de préparer ma fin d’après-midi samedi et donc de regarder Tous ensemble, j’ai constaté que l’émission débutait à 17h00 pour finir à 18h45. C’est à ce moment-là qu’une question m’a envahi : pourquoi  m’infliger cela ? Après m’être raisonné et avoir constaté qu’il y avait deux émissions à la suite, j’ai essayé de voir le bon côté des choses. Deux émissions me permettront de mieux juger le programme.

Le principe de Tous ensemble est assez simple : Marc-Emmanuel, présentateur très excessif, vient en aide à une famille qui vit une situation difficile afin de lui permettre de finir la construction de sa maison. Il est aidé pour cela par de nombreux bénévoles et des artisans au grand cœur.

Dans ce résumé, il y a trois choses à retenir : Marc-Emmanuel présentateur excessif, une famille dans une situation difficile, des bénévoles et des artisans au grand cœur. Car c’est la seule base de l’émission et si vous ne l’avez pas compris, rassurez-vous durant l’émission, cela vous sera répété une fois toutes les dix minutes.

Marc-Emmanuel vient donc en aide à une famille dans une situation difficile, oui je sais je le répète pour la troisième fois, mais je reprends les codes de l’émission. La mise en situation est répétée durant toute l’émission pour montrer la gravité de la situation. Et cela sert pour justifier tout. Marc-Emmanuel ne trouve pas de parquet flottant mais comment vont faire Adélaïde et sa famille, dont le mari est décédé durant les travaux, et qui risque de perdre son travail d’assistante maternelle, si elle n’a pas un lieu décent pour recevoir les enfants qu’elle garde, et de ne pas pouvoir payer les traites de la dite maison..ll pleut sur le chantier, cela remet tout en cause, comment vont faire Adélaïde et sa famille, dont le mari est décédé, et qui risque de perdre son travail d’assistante maternelle si elle n’a pas un lieu décent pour recevoir les enfants qu’elle garde, et de ne pas pouvoir payer les traites de la maison..!! Bon je vais m'arrêter là pour les exemples parce que je suis en train de me saouler moi-même.

Donc Marc-Emmanuel va venir en aide à cette famille dont je le rappelle, le papa est décédé avant de faire les travaux. Bien évidemment cette famille est au bout du rouleau, pour elle, l’émission est la dernière chance. Mais voilà qu’un beau jour alors qu’il y a des caméras partout, Marc-Emmanuel arrive. Adélaïde est bien sûr tout étonnée et émue de voir arriver l’animateur. Oui la production nous prend un peu pour des jambons parce qu’il y a 5 caméras autour d’elle qui l’ont interviewée quelques minutes auparavant et elle est super surprise!!!

Marc-Emmanuel prend donc son air de chien battu, il parle d’une voix douce et suave, il chuchote presque, il est limite condescendant. C’est LA première expression de Marc-Emmanuel . Donc vu l’ampleur des travaux il est inquiet. Mais il rassure la petite famille avant de partir en mission.

Sa mission, trouver des bénévoles et des artisans au grand cœur. Pour cela il part en ville mobiliser tous les habitants. Il constate ensuite l’impact de son geste, le soir-même, quand il arrive dans une salle pleine de bénévoles au grand cœur, tout cela pour sauver Adélaïde et sa famille, dont le mari est décédé durant les travaux, et qui risque de perdre son travail d’assistante maternelle si elle n’a pas un lieu décent pour recevoir les enfants qu’elle garde, et de ne pas pouvoir payer les traites de la maison. Dans cette salle pleine de bénévoles, il cherche les artisans, coup de bol il y en a plein. Et c’est dans cette séquence que l’on découvre LA deuxième attitude de Marc-Emmanuel : l’hystérie. Il crie tout le temps.

Dès le lendemain les travaux commencent. Ils sont gérés par un maître d’œuvre et une décoratrice d’intérieur, qui eux ne semblent pas être bénévoles au grand cœur. Je vous passe le moment où l’on voit les dessins du résultat souhaité par la décoratrice puisque c’est la même chose que dans D&Co ou Maison à vendre.

Les travaux débutent donc et Marc-Emmanuel continue de crier pour motiver toute sa petite troupe. A part ça, Marc-Emmnuel ou la décoratrice d’intérieur négocie avec des enseignes pour obtenir des meubles, une cuisine ou des matériaux gratuitement. Des séquences trop jouées, et mal jouées en plus.

Pendant ce temps les travaux continuent, on nous les montre, et on nous montre les bénévoles au grand coeur. Certains témoignent, en général pas les plus moches, pour dire qu’ils se mobilisent pour Adélaïde parce que s’ils étaient dans la même situation, ils aimeraient qu’on les aide. Quand vous avez entendu un témoignage vous les avez tout entendu. Ils ne servent à rien sauf à montrer les bénévoles au grand cœur.

En général, il y a aussi LA soirée. Celle au cours de laquelle tous les bénévoles au grand cœur se réunissent pour récolter de l’argent. Une soirée à thème en fonction de la situation géographique du tournage. En l’occurrence pour Adélaïde, qui je le rappelle a perdu son mari, c’est en Haute Savoie. On a donc droit à une bonne soirée fondue savoyarde. Mais ça, c’est avant le drame…

Oui, il y a toujours un  drame,  qui arrive en général juste avant la pub et qui est bien sûr accompagné par… la musique dramatique. Soit il n’y a plus de bénévoles au grand coeur et le chantier est presque vide, soit on ne peut pas poser le plancher chauffant car les éléments ne sont pas les bons, (personne ne s’est dit que peut-être des chauffages pouvaient suffire), soit il n’y a plus de façadier… C’est le moment de la dernière chance, le moment où tout est remis en cause. Marc-Emmanuel réussira-t-il à boucler le chantier pour aider Adélaïde qui a perdu son mari, etc, etc. La réponse dans quelques instants.

Retour pub et Marc-Emmanuel en fait des tonnes dans la dramatisation, heureusement à la dernière seconde, il trouve une solution. Il rassemble alors tous les bénévoles au grand cœur pour… gueuler bien sûr !!!! Marc-Emmanuel remercie le nouveau façadier ou encore le fournisseur qui lui a sauvé la mise. Il faut savoir que tous les bénévoles et artisans au grand cœur appartiennent à Marc-Emmanuel puisqu’il les appelle tous MON Nico, MA Martine, MON machin,… Sans doute pour mettre une proximité entre lui et les participants, une proximité peut-être artificielle...

La fin du chantier approche et Marc-Emmanuel court partout mais ne fait rien, en fait il a trouvé un moyen facile pour ne rien foutre !!  Quand j’ai vu arriver un énième camion de livraison acclamé par la foule de bénévoles au grand coeur, je me suis posé la question du placement de produits dans cette émission. Vous avez sans doute déjà vu pendant une série ou une émission un petit P en bas de votre écran. Il veut dire que dans le programme que vous êtes en train de regarder, il y a de la publicité pour un produit. Ce qui est souvent le cas au cinéma, mais qui apparaît désormais dans certaines séries, puisque cela rapporte de l’argent aux producteurs. Dans Tous ensemble, pas de P en bas de l’écran, (pour ceux qui en voient tout le temps un, c’est juste que votre télé est une Panasonic) pourtant on reconnaît aisément les enseignes qui donnent généreusement du matériel. Certes ils le font pour le beau geste mais contre un peu de publicité. Ce qui n’est signalé à aucun moment à l’écran. En plus, sur le site de TF1 quand vous accédez à la page de l’émission, vous avez des vidéos bonus avec les fournisseurs dont le nom de la marque est nommé. Pour moi ça ressemble pas mal à de la publicité clandestine, mais le CSA n’a jamais mis en demeure TF1 pour cela, sans doute parce que le conseil est très généreux...

Bon revenons-en à notre chantier. Tout est fini. Il est temps pour la famille de découvrir leur maison, celle qu’elle attend depuis la mort du père de famille et qui permettra à la maman de pouvoir continuer à travailler.
C’est à ce moment-là que Marc-Emmanuel en revient à sa première expression, il arrête de gueuler et se remet à chuchoter. Je ne sais pas ce qu’il prend, mais c’est de la bonne en tout cas. La famille pleure toutes les larmes de son corps en découvrant les pièces de sa maison. Vient alors le moment pour elle de rencontrer les bénévoles et les artisans au grand coeur et de faire un petit discours, qui va les faire pleurer. Bon j’avoue qu’à ce moment-là, j’ai moi aussi été attendri. Mais cela n’a pas duré longtemps puisque je me suis dit que c’est ce qu’on attendait de moi. L’émission se conclue ainsi… dans un torrent de larmes.

Bref, Tous ensemble représente à peu près tout ce que je déteste à la télévision, une émission qui en fait des tonnes, notamment grâce à son animateur, une émission trop prévisible, une émission pleine de mièvrerie. Alors certes, c’est bien d’aider les familles dans le besoin, certes cela fait du bien de voir que des gens peuvent se mobiliser pour venir en aide à des personnes dans la difficulté. Mais s’il n’y avait pas les caméras, s’il n’y avait pas le prisme de la télévision, combien se seraient mobilisés pour Adélaïde, sans doute pas beaucoup. Tous ensemble est une émission de solidarité mais elle ne reflète pas la réalité.

conseils1

Cette semaine je vous conseille de vous brancher sur TF1 jeudi, le 25/04, à 20h50 pour découvrir Jo. Jo c’est la nouvelle série policière de TF1 avec Jean Réno. Jo est un grand flic, capable d’intuitions brillantes, aussi à l’aise dans l’action que dans la réflexion, redoutable adversaire pour les tueurs qu’il traque. Héros complexe et charismatique qui porte un lourd passé, c'est quelqu'un de profondément humain et vulnérable, avec des failles et des zones d’ombre, comme Jérôme Cahuzac. Ses méthodes atypiques s’appuient notamment sur sa connaissance encyclopédique de Paris. La capitale apparaît comme un personnage à part entière de la série et occupe une place centrale.
Il est à noter que la série est une co-production et que l’on retrouve dans le casting des acteurs de séries américaines comme Jill Hennessy, la star de Preuve à l’appui.

Dimanche, le 28/04, à 20h35, je vous conseille de regarder Quand la cuisine fait le trottoir, un documentaire diffusé sur France 5 qui revient sur la mode des camions restaurants venue des Etats-Unis, un phénomène qui bouleverse le monde de la restauration.

Enfin, lundi, le 29/04, il faut regarder Lola de Jacques Demy, avec Anouk Aimée, c’est sur Arte à 20h50.

Je vous laisse tout en vous rappelant comme le disait Anouk, Aimée c’est ce qu’il y a de plus beau. Rendez-vous mercredi prochain pour assaisonner de nouveau l’actu médias.

Tag(s) : #TF1